Enregistrer

Il n’y a pas de son dans l’espace, pas de son perçu dans un « vacuum ».
Pour qu’un son se matérialise, les molécules d’air doivent vibrer, s’entrechoquer et mettre en vibration nos tympans. Conséquemment, notre cerveau va décoder et interpréter la voix, la musique, le bruit ou le silence…

Enregistrer, c’est donc:

  • Capter le mouvement de ces molécules, fidèlement (ou pas…)
  • Trouver l’endroit où l’instrument (ou la voix) « excite » le plus et le mieux la pièce dans laquelle il est joué.
  • Bien choisir la chaîne (micro, pré-amplificateur, compresseur, égalisateur) qui « interprétera » cette vibration.
  • Enregistrer cette interprétation sur un médium approprié (ruban analogique ou disque dur).
  • Créer un climat de travail qui stimule la créativité de tous ceux qui sont impliqués.

Équipement: Voir la page « Mon Studio »

Quelques-uns de mes clients:

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s